La Baie des Chaleurs reçoit l'estuaire de la rivière Matapédia et met un point final à
notre périple en Gaspésie. Baptisée ainsi par Jacques Cartier qui y aborda en
juillet 1534, la baie offre des paysages moins sauvages que ceux de la côte nord
de la péninsule.

itin_raire_GASPESIE

En cherchant un motel, nous descendons sur la plage et découvrons par hasard le site
du Banc-de-Pêche-de-Paspébiac. Fondées à la fin du XVIIIè siècle par un commerçant venu de Jersey, deux compagnies se consacraient à la pêche à la morue.
Dans les bâtiments, des centaines d'ouvriers travaillaient au salage et au séchage
du poisson qui était exporté dans le monde entier.

1186
1194

Petit commentaire relevé sur un panneau explicatif du site :
"Le banc de Paspébiac est un haut lieu de l'histoire des pêcheries du golfe
du Saint-Laurent et le symbole d'une grande époque de la pêche côtière
dans l'est du Canada. Siège de sociétés exportatrices de morue séchée,
dont la puissante compagnie de charles Robin, originaire de Jersey, ce site rappelle
l'importance du contrôle des pêcheries gaspésiennes exercé par les marchands anglo-
normands à partir de 1766. Dès lors, et pendant plus de 15 ans, le dur labeur
des travailleurs de la mer fut régi par les pratiques commerciales contraignantes
des compagnies morutières qui marquèrent la société et l'économie de la région."

1226
1187 1188
1189 1197 1191
1195
1196 1198

L'Acadie

Une des dernières étapes avant de quitter la Gaspésie et d'entrer au Nouveau-
Brunswick, la petite ville de Bonaventure, station balnéaire de la Baie des Chaleurs.
Bonaventure est une ville qui exhibe fièrement son drapeau acadien un peu partout.
Le drapeau acadien est un drapeau tricolore auquel on a ajouté l'étoile jaune à cinq
branches de la Vierge dans le bandeau bleu.

Le musée acadien du Québec à Bonaventure.


1204

Un peu d'histoire :
L'histoire des Acadiens est très chargée en drames liés aux spoliations de terres.
Dès 1603, Henri IV cède l'Acadie à Pierre du Gua avec obligation de fonder une colonie. A l'époque, les terres d'Acadie s'étendent de Philadelphie à la Nouvelle Ecosse actuelle.
Les colons prospèrent sur des terres riches et commercent avec les amérindiens.
Mais les Anglais détruisent tout et revendiquent les territoires.
Ils créent à leur tour une colonie en 1606, avec la bienveillance du roi Jacques 1er.
C'est leur nouvelle Ecosse, baptisée Nova Scotia. Elle occupe des terres très voisines
de celles des Acadiens, quand ce ne sont pas leurs terres elles-mêmes.
En1632 Charles 1er, fils de Jacques 1er, et peu interessé par ces colonies, restitue
les terres aux Français : le traité de St-Germain-en-Laye reconnaît l'appartenance
de l'Acadie à la France. De nouveaux colons arrivent et s'installent au Nouveau
Brunswick et en Nouvelle Ecosse (noms actuels). Ils seront les ancêtres des
Acadiens d'aujourd'hui.
Mais les Anglais se ravisent très vite et par le traité d'Utrecht en 1713, ils s'octroient
la presque totalité du territoire, ne laissant aux Acadiens que le choix entre partir ou
se soumettre à la couronne. La position anglaise va se durcir suite à un
événement extérieur. A la suite d'une attaque de Français du Québec contre des
soldats anglais de Nouvelle-Ecosse, les Acadiens sont suspectés de connivence
avec l'ennemi. Après un bref ultimatum, les Acadiens sont déportés en masse,
les familles sont séparées, le bétail confisqué, les fermes et les églises brûlées.
Cette déportation massive sera appelée "Le Grand Dérangement" (1755 et sur 8 ans).
Environ 14600 Acadiens sont dispersés dans d'autres colonies, dont les fameux Cajuns
qui survivent en Louisiane. D'autres se réfugient sur Saint-Pierre-et-Miquelon ou sur
l'Île du Prince-Edouard. Plus tard en 1763, à la faveur d'une détente entre Anglais
et Français, les Acadiens s'installent dans la province du Nouveau-Brunswick actuel
et constituent la communauté francophone hors province du Québec.
Merci au Guide Vert Michelin pour sa source. 

Cette carte représente les Provinces Maritimes situées à l'extrémité orientale du
Canada. Bordées au nord-ouest par le Québec et au sud-ouest par les Etats-Unis
avec l'état du Maine.

Réf. carte :

L'Atlas du Canada - Provinces maritimes
atlas.nrcan.gc.ca
/site/francais/maps/reference/...
 




Petit arrêt pique-nique sur la baie de Cascapédia, baie dans la Baie des Chaleurs.
Au large vers le sud, on distingue les rives côté New-Brunswick.
Je n'ai pas résisté à l'achat de ce merveilleux bol de gélatine goût orange et yaourt
pour le dessert. C'est peut-être ça, le vrai Gloubi Boulga.

1209
1210

A Maria, les Indiens Micmac (Algonquins) ont construit leur église en forme
de wigwam (tipi). Dans les environs, on ressent un certain laisser-aller dans
l'aspect des habitations : vieilles voitures abandonnées, terrains jonchés de jouets
cassés autour des maisons et des mobile homes tristes, gens désoeuvrés.
La communauté indienne semble souffrir de la crise ici plus qu'ailleurs.

1211 1213

La Croc, l'aberration faite chaussure

Si vous avez sacrifié à cette mode consistant à adhérer à la maxime
"le laid c'est le beau", quittez immédiatement ce blog et n'y revenez plus !
Avec ces coques de plastoc à trous , chaque pied avance masqué façon "joueur de
base-ball tueur psychopate d'étudiants américains venus en camp de vacances dans
une forêt du Maine". Cette année, ces monstruosités ont contaminé tout nord-
américain en vacances. Il y a même une version fourrée appelée Mammoth.
J'avais cru toucher le fond avec la Birkenstock allemande, mais non, il y avait pire. 

1201
1202 1203

Carleton

Petite station balnéaire fondée par les Acadiens après le Grand Dérangement.
Il y a là un port de pêche, un camping, un centre commercial et un restaurant tenu
par des lyonnaises. Et une barre de petites montagnes d'où l'on a un superbe point
de vue sur le coin. 

1218 

Des baleines, où ça ?

1220
Mais non, c'est le retour de la pêche aux moules, vous avez l'esprit mal tourné !

1216 1217 1219

1221

Petite virée sur le Mont-Saint-Joseph d'où l'on a un panorama grandiose
sur la Baie et sur l'estuaire de la rivière Matapédia.

1222 1224 1227
1225
1230

Notre hôtel à Carleton, l'Hostellerie Baie Bleue qui dispose de plusieurs
bâtiments dont un motel avec piscine sur la plage.

1235
1233 1232 1234